Le point de vue d’un spécialiste :

Les troubles de l’apprentissage, vraiment synonymes de paresse ?

Depuis peu, on recherche les causes des difficultés d’apprentissage du côté des troubles centraux du traitement et de la perception.

Le fait que la préparation de l’apprentissage commence très tôt n’est aujourd’hui plus contesté. Déjà à l’âge du nourrisson et dans la petite enfance, les images internes et les modèles d’impression sensorielles sont archivées comme dans une bibliothèque. Ils constituent le modèle d’après lequel l’enfant développera et exécutera l’identification des stimuli sensoriels.

Par conséquent, des troubles du traitement auditif ou des troubles de la perception visuelle à l’âge de la petite enfance peuvent considérablement endommager le processus de développement de la capacité d’apprentissage. Ce qu’un enfant n’entend pas et ne voit pas, il ne peut pas non plus correctement le dire, l’écrire et le calculer (référence au livre de F. Warnke « Was Hänschen nicht hört », Ce que le petit Jean n’entend pas, non traduit en français).

Les enfants présentant ce type de trouble du développement ont beaucoup plus de mal avec l’apprentissage que les autres enfants. L’apprentissage demande pour eux un effort nettement plus important. Ces enfants se fatiguent vite, manquent d’attention, de concentration et de calme. Et malgré cet effort - ou plutôt à cause de cet effort - soutenu, tout travail écrit est systématiquement truffé de fautes. Autant de fautes qui leur font perdre le goût d’apprendre et mène parfois à de sérieux conflits à la maison et à l’école. Il est rare que parents et enseignants envisagent, souvent très tard, que la cause de ces problèmes soit à chercher du côté de troubles du traitement et de la perception. Trop souvent un enfant est stigmatisé comme « feignant, qui pourrait apprendre si seulement il en avait la volonté ». Certes, il est des enfants qui pourraient être plus assidus. Or, le travail assidu n’est pas la solution aux véritables troubles de l’apprentissage.

Fred Warnke a développé, sur la base de recherches menées sur plusieurs années et de travail auprès d’enfants concernés, un processus d’évaluation concret et réaliste, qui s’avère exceptionnellement efficace dans des milliers de cas. A partir de cette procédure de test a été conçu un programme d’entraînement pour lequel Fred Warnke a établi des méthodes et des techniques thérapeutiques spécifiques.

Cet entraînement des conditions de base nécessaires pour l’apprentissage compte parmi les formes modernes de prise en charge par ergothérapie. Il permet aux enfants de s’entraîner de façon ludique à l’aide d’un casque et d’un microphone, tour à tour sur un appareil d’entraînement semblable à un GameBoy®, sur un ordinateur et en pratiquant un entraînement de l’équilibre.

Des taux de réussite encourageants ont été réalisés dans de nombreuses familles qui ont mis en place cette méthode en accompagnement thérapeutique ou dans le cadre d’un entraînement à la maison. Toujours plus de praticiens - ergothérapeutes, orthophonistes, éducateurs spécialisés dans les troubles de la parole et éducateurs pour dyslexiques qui ont intégré cet entraînement dans leur travail, rapportent qu’ils ont obtenu de très bons résultats. En Allemagne, plusieurs centaines de thérapeutes et éducateurs spécialisés utilisent la procédure de test et le programme d’entraînement Warnke, ils travaillent en collaboration et participent au développement constant de cette méthode.

Winfried Scholtz -
Ergothérapeute, diplômé d’Etat -
Augustusburger Strasse 228,
D-09127 Chemnitz/
Allemagne

© Meditech-France.com - Réalisation Mieux-Etre.org