Entraînement de la rapidité du traitement interne du cerveau humain

Appareils de test et d’entraînement du seuil d’ordonnancement

Contexte : Jusqu’en 1993, il n’existait en Allemagne que peu de dispositifs de mesure du seuil d’ordonnancement, ils étaient de plus limités principalement au domaine de la recherche. Depuis septembre 1993 et l’apparition des premiers appareils d’évaluation et d’entraînement du seuil d’ordonnancement pour les domaines privé et thérapeutique, il existe toutes sortes de dispositifs pour la thérapie et la recherche mais aussi de plus en plus pour la sphère privée.

On entend par seuil d’ordonnancement, l’intervalle de temps entre deux stimuli sensoriels consécutifs nécessaire à une personne pour distinguer et classer ces stimuli dans un ordre temporel. Ce seuil d’ordonnancement se situe d’après la littérature scientifique entre 30 et 40 millisecondes dans la moyenne de la population. Toutefois, il a récemment été constaté que ces valeurs pouvaient différer sensiblement et représenter des temps plus longs. Pour réaliser un test de seuil d’ordonnancement auditif, on fait entendre au niveau des deux oreilles d’un sujet deux signaux sonores brefs plus ou moins espacés, le sujet doit alors déterminer leur ordre d’apparition. Pour le test visuel, on soumet au sujet deux signaux lumineux plus ou moins espacés, il doit également déterminer leur ordre d’apparition. Les appareils nommés ci-après - avec des caractéristiques et des publics visés différents, permettent de tester et d’entraîner le seuil d’ordonnancement humain.

Principe de fonctionnement

Les appareils permettent de tester et d’entraîner les seuils d’ordonnancement auditif et visuel en peu de temps. En outre, les signaux sonores ou lumineux brefs sont soumis au sujet dans un ordre aléatoire, de sorte que le thérapeute ou l’accompagnant de l’enfant n’influence pas la succession droite-gauche des signaux. Le sujet indique les réponses à l’aide des touches droite et gauche, l’intervalle entre deux signaux diminue en cas de bonne réponse ou augmente en cas de mauvaise réponse jusqu’à atteindre une valeur finale qui s’affiche à l’écran.

Utilisation

Les deux appareils présentés dans les articles spécialisés de cette rubrique (Brain-Boy®, OSA 3.0) permettent en plus de l’évaluation du seuil d’ordonnancement initial d’entraîner la fréquence rythmique du cerveau humain. Cela prévaut notamment lorsque les seuils d’ordonnancement auditif et visuel divergent sensiblement l’un de l’autre. Dans ce cas, il est recommandé pour l’entraînement de soumettre le sujet à des signaux à la fois auditifs et visuels afin de faire progresser le seuil d’ordonnancement de l’organe sensoriel le plus lent en soutien avec l’organe sensoriel le plus rapide. Toutefois, dans le cas où les compétences initiales des domaines auditif et visuel sont proches, on peut également améliorer considérablement ces valeurs par un entraînement sélectif du seuil d’ordonnancement avec un des appareils cités.

Le concept technique régissant le principe du seuil d’ordonnancement décrit plus haut a fait l’objet d’un brevet fédéral délivré par le Deutsches Patentamt, office allemand des brevets à Munich le 2.06.1994 sous la référence 43 18 336.

© Meditech-France.com - Réalisation Mieux-Etre.org